net art, video, performance

Annie Abrahams

L’entrelangue à trois

LEtrois

Samedi 28 Octobre, 20h – 21h
Rencontre performatif
+ after discussion.
Entrée et prix libre, buffet participatif.

Espace o25rjj, l’art contemporain chez l’habitant,
chez Pascale Ciapp et Thomas Andro (merci),
25 rue Jean Jaurès, 34140 LOUPIAN.
06 10 02 97 23 / 04 34 80 21 42

Comme une personne qui ne s’identifie ni absolument à un sexe, un lieu ou une langue, comme une traduction déboussolée par l’intrusion d’une tierce langue, l’Entrelangue est un chantier de l’incompréhension.

Nous avons commencé par une rencontre, un rassemblement, une assemblée de deux et ensuite trois êtres: Annie Abrahams, Lily Robert-Foley et Christophe Beyler. En cela l’entrelangue est comparable à un système qui ne se voudrait pas finir à deux, comme un système de genre ou de sexe qui s’exprimerait mal confiné au binaire: l’homofemme, la femmomme, la famâle, le malelle, le mascinin, ou le femulin, l’hom’man ou la womme.

La langue en traduction, le genre en transition, autrement dit, démantèlent les structures qui lient les mots aux choses, les discours aux réalités. C’est parmi les morceaux éparpillés que les performances de l’Entrelangue commencent.

quatre-cinq.jpgPreparations avant.

8 photos de la performance sur flickr

Après réaction de Christophe dans un e-mail à Annie et Lily: Cela suppose, tout comme dans l’analyse, la rencontre d’une langue dans la confrontation d’une autre et la faire passer à d’autres, dans le va-et-vient de l’entre-deux-langues, d’une langue à l’autre, où trébuche ce qui grince, ne va pas et où l’imprévu se faufile au travers des nuances. Expérience de l’étranger. C. Fontana
Cristina Fontana, Graciela Strada «Transcription d’un séminaire de Lacan : une expérience de cartel», Essaim 2001/1 (no7), p. 161-169.

Advertisements

Filed under: Performance, , , , ,

FIND /

Archives

Annie Abrahams
%d bloggers like this: