net art, video, performance

Annie Abrahams

Conférence sur canapé, Design, dasein, lasagnes… Oudeis

En juillet dernier : deux jours d’expérimentation, de performance avec OUDEIS. Un régal.
Venez le mercredi 22 et jeudi 23 novembre, 18h, à Ganges pour les Apéros Sonores au Café du Siècle. Ce sera une suite sonore des Conférences sur canapé dans le cadre du festival En chantier …!

Design, dasein, lasagnes.. Version longue. 10 min. Version courte 2 min. ici

Avec Dorian Reunkrilerk, Annie Abrahams, Manuel Fadat, Sandra et Gaspard Bébié-Valérian.
Juillet 2017

La Conférence sur canapé est un dispositif performatif en perpétuelle évolution, réunissant en un temps et un espace donné un certain nombre d’individus, de technologies, d’énergies, de matériaux, pour une expérience collective, avec ou sans spectateurs, connecté ou non, sur le web, autour d’une figure, d’une pensée, d’un discours, de propos, que des performers accompagnent, modèrent, parasitent, lissent, perturbent, interpellent. Situation inédite, indéterministe, la Conférence sur canapé explore, délivre plus qu’elle livre, elle n’est jamais en échec.

Interroger le confort – qu’en est-il aujourd’hui de la question du confort, que traduit-il de notre conduite au monde ? partir dans l’espace – en espace. Quel est notre rapport aux objets en apesanteur ?
Nous habitons des volumes, plus des surfaces ou des sols. L’espace met à défaut le corps et ses habitudes. (passage octave de gaulle).
La négociation du corps avec son environnement n’existe plus, il n’est plus visqueux.
Sur terre, considérons le corps comme une matière visqueuse qui s’échoit sur des objets. Je m’asseois et je négocie. Le choc des particules.
Quand le beurre est coupé, le couteau est affecté.
Le confort est le contraire : la présence de l’environnement matériel disparaît. Le confort c’est l’espace. C’est dans la chute libre que je négocie le moins avec les particules – je fais le moins d’effort. Confort, du latin confortare, dérivé de com-fortis, c a d soulager d’une peine, d’un effort. Didier Faustino – Opus incertum
Dois-t-on réellement chercher le moindre des effort ? Bruno Munari – recherche de confort dans un fauteuil inconfortable. Munari va à l’encontre du processus de mort. Xavier Bichat, 1800 : la vie réunit l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort. En ce sens, le confort, participe à l’accélaration du processus de mort.
Reversible Destiny – Arakawa Shusaku et Madeline Gins – ne pas mourir.
Faire l’effort de faire autrement – avoir des possibilités et des paramètres. Ne pas se sentir dans une injontion d’un usage équivoque. Ethique joyeuse du corps visqueux.
Le confort serait-il justement le paramétrage ? Dorian Reunkrilerk

Advertisements

Filed under: Event, Performance, , , , , ,

FIND /

Archives

Annie Abrahams
%d bloggers like this: