net art, video, performance

Annie Abrahams

XD,^_^,:3,:-D – traces

Les dernières 5:30 min de la performance XD,^_^,:3,:-D.
Expérience de communication par le rire.

12 oct. 2019 18h45, ENSAD, Montpellier.
Une proposition de 3G(enerations) dans le cadre du festival Magdalena Montpellier. Alice Lenay, Carin Klonowski, Gwendoline Samidoust, Pascale Barret, Annie Abrahams et Alix Desaubliaux.

Les 15 minutes prévus en ont duré 20. Le public a ri aussi. D’un début un peu crispé, trop agité, la performance a évolué vers un naturel, dont les dernières minutes témoignent.

Le rire un langage? L’expérience a créé du lien, peut être même une communauté temporelle au delà de l’écran. Ça faisait du bien de voir que c’était possible.
Ça faisait aussi du bien de voir le public participer activement, de voir une partie s’emparer de la performance pour la jouer à sa/leur manière(s).

Autres images de la performance sur flickr.

Ce n’est pas un spectacle mais une expérience performative.
Le rire comme langage – est-ce possible – et si on essaie – où ça nous amène?

Alix 23/10/2019 : J’ai eu le trac à cause du public. Un stress positif, avant la performance, le stress de la scène, sûrement. Pendant la performance, je me suis sentie à l’abri, comme s’il y avait un rideau entre notre espace de connexion en ligne et le public, dans une salle, à Montpellier : nous n’étions (presque) pas dans le même espace et dans des temporalités/localités différentes. Nous avions parlé plusieurs fois du rire comme guérisseur, libérateur, soulagement : ici, il a servit à “guérir” ce trac : il y avait un réel trouble à soigner par le rire, à la différence de nos entraînements ou nous explorions peut-être un langage en essayant de comprendre quoi y exprimer réellement. Nous parlions de ces sessions d’essai et d’entraînement comme étant dures à tenir, difficiles, ce que je n’ai pas senti ici. ……
…… À travers le lien que le rire à créé entre nous, il y a eu un réel impact sur un ressenti non simulé à travers la mise en scène d’un protocole d’expression. A la fin de la performance, alors que la régisseuse tourne la caméra pour que nous puissions voir le public nous applaudir, il y a un renversement des rôles : en tant que performeuses, nous devenions le public qui performe l’applaudissement, à travers l’écran.

Contexte de cette performance :
La session “rire” dans le projet Constallations.

Filed under: networked performance, Performance, , , , ,

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

FIND /

Archives

Annie Abrahams
%d bloggers like this: