net art, video, performance

Annie Abrahams

quand l’écran était encore un seul à seul

C’est drôle de découvrir aujourd’hui l’article L’intime à l’épreuve du réseau, écrit par Annie Gentes* en 2007. Elle y dissèque entre autres les facettes in-ex-times dans le travail de Nicolas Frespech et moi (p 92-95).
C’est drôle de s’imaginer que, peut être, elle écrivait ce texte exactement au moment où Nicolas et moi, nous faisions notre première performance webcam l’un la poupée de l’autre ensemble au Centre Pompidou.
C’est moins drôle de se dire que, aujourd’hui, cet in-ex-time s’est dissout dans une constellation de machines et d’algorithmes invisibles qui voient tout.

vuze_4

Les deux artistes révèlent que l’intimité se définit comme dynamique entre une mise en public et une mise à l’écart.

L’intime à l’épreuve du réseau, Annie Gentes.
Communication et langages, n°152, 2007. Usages médiatiques du portrait. P. 89-105.
Numéro thématique : Usages médiatiques du portrait.

Sous direction de Adeline Wrona.
L’un la Poupée de l’autre

*Annie Gentes est directeur Co-design and Media Studies à Telecom ParisTech.

Filed under: Articles / Texts, Net art, Performance, , , ,

Upcoming

  • utterings ongoing – looking for gigs.
  • interventions in different online classes during confinement (Academie Minerva, Groningen, l’ERG Brussels, Feminist Philosophy, Leiden University College The Hague)
  • (un)distance panel at ELO2020 with Deena Larsen, Anna Nacher, Annie Abrahams, Renee Carmichael, Eugenio Tisselli, Kirill Azernyy and Roderick Coover.

Find :

Join 88 other followers

Flickr bram.org


Annie Abrahams
%d bloggers like this: