net art, video, performance

Annie Abrahams

ça a toujours quelque chose d’extrême un poème

“Reading Club, par exemple, se présente comme un espace interprétatif en constante élaboration dans lequel une équipe de lecteurs est chargée de commenter (avec Etherpad) une oeuvre choisie, en un temps limité et selon des contraintes déterminées. Or, l’exercice ne s’effectue pas à partir d’un dispositif marginal qui permettrait de distinguer et l’oeuvre et son commentaire : les lecteurs sont au contraire invités à la travailler de l’intérieur, en son centre même, de manière à la modifier :”

Peut-on reconnaître la littérature numérique ? (II) oeuvres et performances
Mark Jahjah
sur des oeuvres proposées lors du festival Chercher le texte dans  son blog Marginalia – Savoir(s) d’annotateurs

Reading Club

Ainsi, seuls des couleurs et des éléments typographiques matérialisent l’action de lecteurs anonymisés. On comprend l’objectif d’un tel exercice, nourri par les théories postsructuralistes sur la lecture, qui font du geste interprétatif un acte qui réalise l’oeuvre (l’actualise), la rend effective non pas pour un lecteur mais pour le lecteur, paradoxalement phénoménologisé (puisqu’il s’incarne dans le même temps). Plus intéressants, les commentaires des spectateurs (car nous étions aussi conviés à participer périphériquement à l’expérience) disent l’attente et révèlent la présence de corps (“10 = more coffee!!!”), traduisent plus fondamentalement l’interrogation face au dispositif  à travers des formules phatiques (“Can you see that ?”). C’est donc un trouble qui s’exprime, celui de la représentation du corps à l’écran (“je suis une couleur ?”), doublé d’une interrogation sur les conditions de possibilité d’une telle entreprise, alors même que les compétences techniques et communicationnelles des uns et des autres sont très différentes. La nature des commentaires finit ainsi par polliniser le texte central, comme si ce constat ne pouvait que déborder les cadres de l’écriture : “ça a toujours quelque chose d’extrême un poème”.

Advertisements

Filed under: Articles / Texts, , , , , , , ,

#ReadingClub #Mez #chercherletexte

RCMez
23 – 09 – 2013
20h Paris time (find you local time)

Session based on 3.9.11 _i_dentity_x _or[s]c[h]ism_ (2005-09-29 06:17) by Mez Breeze
from Human Readable Messages published by Traumawien

With Alan Sondheim, Curt Cloninger, Helen Varley Jamieson, Lucille Calmel and Pascale Gustin

– Online
Go to http://readingclub.fr/ and wait for the performance to start. There is a chatwindow where you can exchange, discuss and comment on the performance.

– BPI, centre Pompidou, Paris
Projection of the online ReadingClub session + performance by Annie Abrahams and Emmanuel Guez
In the frame of Locating the Text – International Digital Literature Events

Pourquoi avons-nous choisi un texte de Mary-Ann (Mez) Breeze ?

Play the session as a film :
http://readingclub.fr/events/51d22243e249d12365000004/0/text

MezF3

MezF1

Read the rest of this entry »

Filed under: Collective writing, Performance, , , , , , , , , , , ,

Upcoming

* Time to relax, to think about writing a book, about continuing Entanglements Trainings and how to develop distributed intelligence, about neural networks and performance and maybe VR. .

Find :

Top Posts

Join 69 other followers

Flickr bram.org


Annie Abrahams
%d bloggers like this: